mixaciric
Offline
Online
Viewers
I'm Live!
Watch Now

Il y avait du vent

C’était un vent froid qui mordillait les tallons et sifflait des mélodies graves. Par terre les feuilles étaient noires et mouillés et les sons de grésillement y vivaient en permanence. Un ciel dont le sourire n’a jamais été connu me regardais et ces yeux gris, puis noirs me suivaient a travers la place vide. Seul, je voyais les reflets et les rebonds des ondes se propageant dans les murs et les sols lorsque mes pas atterrissent. La lumière blanche me poussait de droite a gauche en se reflétant contre les flaques et les saletés de la rue et les bâtiments ce pliaient de plus en plus vers moi, vers l’intérieur de la route.
Je suis en retard je crois mais le temps n existe plus sans le monde qu’il le fait tourner donc je me dépêche et je cours; Sans avancer plus vite mes pieds glissent sur le sol et je vois l’horizon descendre autant pour me faire croire que je suis en train de tomber.
Mon visage sale et trompé me rappelais de son emplacement avec des petits picotements par ci par la.
J’ai ouvert mes yeux mais je ne vois que du noir.. et des barreaux. Une fine lumière jaunâtre trembla au dessus de ma cage.
J’ai faim. J’ai mal. J’ai froid. Je suis seul.

Je me réveille. Je me retourne dans le plus beaux des cieux et près de moi la Lune avec une odeur de vanille et de chocolat. Et je me rapproche et j’embrasse ton dos. Une fois puis une autre et je suis heureux. Dans un lit chaud avec toi entre mes bras. Je t embrasse encore puis je détend enfin mon cou et je repars mais dans un ciel rouge et rose poussé d’un vent d’été et d’une flamme. Je parts dans une vie, dans une aventure. Je pars avec toi, dans une forêt que l’on peint

Affiliates